Ciseaux!

Parce que le papier découpé, c’est aussi un art. Merci à Hans Christian Andersen de le faire vivre d’une aussi belle manière.

 

Ce que j’aime surtout c’est la qualité du papier utilisé, vieilli avec un supplément d’âmes.

Je l’image bien dans les brocante à la recherche de ce qu’il pourra découpé et collé dessus. Trop bien de voir un vieux papier blanc traîné entre 2 pages et de demander au brocanteur pour combien il le ferait.